Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme.


 
 
Accueil > L’association > 24 août 1944-24 août 2021

©Marie-Anne Gongora-Ristroph
HOMMAGE À COLETTE DRONNE ET AUX HOMMES DE LA NUEVE !
au jardin des combattants de la Nueve 1 rue de Lobau 75004 Paris :
19h00 Arrivée et accueil du public,
Interventions :
Maire ou représentant du 4e,
Introduction 24 août 1944,
Témoignage de l’association 24 août 1944 sur Colette Flandrin Dronne
Intervention de la Maire de Paris et Ministre espagnol en charge de la mémoire

.

Cette année 2021 a été marquée par la disparition, entre autres, de Colette Flandrin Dronne, amie fidèle de notre association et avec laquelle nous avons réalisé tant d’interventions auprès des jeunes lycéen(ne)s. Interventions emplies non seulement d’Histoire, mais aussi d’anecdotes, d’humour et d’émotion.

Avec elle, nous avons noué des amitiés avec beaucoup de professeurs et nous avons mené des projets audacieux pour mettre en avant les hommes de la Nueve, SA FAMILLE, comme elle se plaisait à le rappeler sans cesse.

Avec elle, nous avons découvert un monde de la Résistance au nazisme mais aussi au franquisme dont nous ne soupçonnions pas l’existence.

Colette était d’une grande humanité, ouverte à tous et disponible pour la mémoire parce qu’elle jugeait le rôle du passé primordial pour l’avenir.

C’est pourquoi nous vous attendons nombreux :
Ce 24 août à partir de 19h00 devant le Jardin des combattants de la Nueve, au 1 rue de Lobau 75004 (Hôtel de ville)

Le service protocole de la mairie de Paris nous fait savoir que : Le port du masque et la présentation d’un Pass sanitaire sera demandé pour accéder au jardin.

Puis nous nous retrouverons vers 20h30 au 33 rue des Vignoles (75020) pour un moment fraternel au cours duquel nous projetterons une petite vidéo des interventions de Colette Dronne et nous partagerons le pain de l’amitié.