Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme.


 
 
Accueil > L’association > Mémoires et traces des réfugiés espagnols à (...)

Les étrangers de Choisy-Le-Roi à l’honneur dans l’hommage rendu aux combattants du fascisme.

.

Du 24 avril au 31 mai 2019, vous pourrez suivre les traces des Espagnols installés à Choisy-Le-Roi.

Ils ont participé non seulement à la révolution espagnole de 1936 à 1939 mais se sont distingués par leur courage et leur détermination dans la lutte antifasciste durant la Seconde Guerre mondiale.

La ville de Choisy-Le-Roi veut leur rendre hommage et que la population et les visiteurs puissent :
Rendre hommage aux Espagnols déportés dans les camps nazis et grâce auxquels les révélations des horreurs commises par le régime concentrationnaire a pu être révélé au grand jour, lors du procès de Nuremberg.

Découvrir l’existence de l’imprimerie des Gondoles, créée et animée par ces mêmes Espagnols, amoureux de la culture et la liberté. Cette entreprise autogérée a imprimé un nombre incalculable de journaux, de tracts contre les dictatures mondiales en commençant bien sûr par celle aux portes de la France, celle de Franco dans leur propre pays, l’Espagne.

Savoir que la ville de Choisy-Le-Roi a "hébergé" durant toute leur existence des cordonniers, anciens combattants de La Nueve. Ce fut une unité d’éclaireurs de la 2e Division Blindée, du Général Leclerc, commandée par le capitaine Dronne et toujours envoyée à l’avant garde des combats. Ils furent les premiers soldats "alliés" à entrer dans Paris le 24 août 194 ;
Et leur cordonnerie était bien plus qu’une simple échoppe de réparation de souliers c’était un athénée libertaire de discussions enflammées sur l’avenir du monde…

Vous pourrez suivre les chemins de leur exil en février 1939 grâce à la projection du film de Louis Llech.
Puis vous rendre compte que justice ne leur a pas été rendue, encore aujourd’hui. Car en Espagne, de nombreux hommes et femmes réclament la fin de l’impunité pour les tortionnaires franquistes, et l’ouverture des fosses communes où ont été enterrés des milliers d’êtres assassinés par ces fascistes. Vous pourrez assister à la projection du film Le silence des autres de Robert Bahar et Almudena Carracedo.

Ne laissez pas passer l’occasion de savoir ce que sont et ce qu’ont fait ces Étrangers…