Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme.


 
 
Accueil > L’association > MIKA, Ma guerre d’Espagne à moi

Une femme à la tête d’une colonne au combat : L’histoire de Mika Etchebéhère

.

Ne manquez pas ce documentaire sur l’engagement d’une femme, venue d’Argentine pour défendre ses convictions et la Liberté !

Mika, Ma guerre d’Espagne à moi, un documentaire de de Fito Pochat et Javier Olivera, (80mn)

Une femme à la tête d’une colonne au combat
L’histoire de Mika Etchebéhère :

« Je suis incapable de trouver une autre occupation que celle de me faire tuer. Je n’ai pas, comme les miliciens, le droit de traîner dans les bars pour écourter les jours et les nuits sans combats. Mon statut de femme sans peur et sans reproche, de femme à part, me l’interdit. Mes convictions personnelles aussi me l’interdisent. Alors il ne me reste qu’à me plonger dans le manuel de formation militaire que j’essaie d’apprendre par cœur… »

Ce texte parmi les plus forts sur la guerre d’Espagne est accompagné d’un documentaire que nous vous proposons de découvrir ce 13 décembre.
Il raconte l’épopée de Mika Etchebéhère (1902-1992), une femme qui dirigea une colonne du Parti ouvrier d’unification marxiste (POUM) en 1936-1937. On y croise des minoritaires, des anarcho-syndicalistes et des marxistes antistaliniens, tous habités par la conviction d’imminents lendemains qui chantent.

Le jeudi 13 décembre 2018 à 19h00 suivi d’un débat avec Daniel Aïache (enseignant en histoire et écrivain) : L’engagement des femmes et notamment des internationalistes dans les milices populaires et politiques dès juillet 36.
.
Paris’Anim ; Centre Place des Fêtes
2/4 rue des Lilas
75019 Paris
Entrée gratuite
Métro Place des Fêtes.

Portfolio
Mika, affiche