Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme.


 
 
Accueil > L’association > Federica Montseny, l’indomptable(1905-1994) à (...)

L’ASSOCIATION 24 AOÛT 1944 VOUS INVITE, lundi 14 novembre À PARTIR DE 18H30, À LA PROJECTION DU DOCUMENTAIRE)
Auditorium de l’Hôtel de Ville, 5 rue Lobau, métro Hôtel de Ville.
Les places sont limitées alors Inscrivez-vous vite :
Auprès de l’association 24 Août 1944 :
24aout1944@gmail.com
ou par téléphone : 0651728618 ou 0612255285

.

Federica Montseny, l’indomptable(1905-1994). Anarchiste et écrivain, pédagogue d’avant-garde et oratrice fantastique. Elle est une des quatre ministres anarchistes qui participent au gouvernement de Largo Caballero en novembre 1936. Et elle est la première femme nommée ministre en Espagne (ministre de la Santé).

Elle prend une série de mesures tout à fait révolutionnaires dans le contexte de l’époque, tout particulièrement dans la très catholique Espagne, telles que la libéralisation de l’avortement ou les programmes de soutien aux prostituées pour sortir de leur condition. Elle créera également des lieux d’accueil pour les enfants et les personnes âgées, des centres de formation pour les femmes…

Federica Montseny a subi les revers de la guerre civile, s’est noyée dans la masse des exilés de 1939 avec sa famille. Pendant la guerre, elle est arrêtée par la police de Pétain, condamnée mais pas extradée parce qu’elle est enceinte… Un épisode, parmi d’autres qui font de sa vie un roman.
Après la Deuxième guerre mondiale, comme des milliers de libertaires, survivants des camps et héros de la résistance, elle choisit Toulouse pour terre d’asile. Comme tous les autres, elle rêve de faire tomber Franco. C’est bientôt la guerre froide, les Trente Glorieuses, la société de consommation. Federica tombe dans l’oubli en même temps que l’utopie libertaire… la poésie et l’humanisme qui fondent sa pensée.
80 ans après la parenthèse enchantée de l’été 36, les derniers survivants qui l’ont connue nous quittent discrètement, sans faire de bruit…
Il est temps de recueillir leur souffle…

Marina Paugam, caméra-woman, et monteuse du film, Jean-Michel Rodrigo, réalisateur, nous offre un documentaire de femmes engagées. Une femme de convictions et un cinéaste irrévérencieux nous livrent leurs images et leurs sélections en coup de coeur sur le combat libertaire des femmes espagnoles. Ils nous parlent d’une aventure humaine jamais renouvelée. Un travail d’équipe dans lequel les clichés sur l’anarchie sont ensevelis.

INSCRIVEZ-VOUS VITE, TRANMETTEZ À VOS AMIS ET VENEZ NOMBREUX,
5 RUE LOBAU PARIS 4e, (métro Hôtel de Ville) :

24aout1944@gmail.com
ou par téléphone : 0651728618 ou 0612255285