Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme.


 
 
Accueil > L’association > Federica Montseny, L’indomptable

Un documentaire d’actualité présenté par l’UNRPA et l’association 24 août 1944
Samedi 2 juillet 2016, à partir de 16 h 30
À l’UNRPA – 14, rue de Tlemcen – Paris 20e –
Métro Père Lachaise
Entrée un peu plus haut dans la rue, angle de la placette (porte vitrée)


Une production Marmitafilms
avec la participation de France Télévisions,
et le soutien du Centre National du Cinéma et de l’image Animée, de la
Région ALPC, de la PROCIREP - Société des Producteurs - et l’ANGOA


.

Federica Montseny, (1905-1994).

Anarchiste et pédagogue d’avant-garde.

Avec la collaboration - et le regard critique- indispensable de Marina Paugam, caméra-femme et monteuse, Jean-Michel Rodrigo réalise un documentaire sur le combat, en grande partie oublié, des femmes libertaires espagnoles. Fil conducteur du récit, Federica Montseny écrivaine, oratrice et dirigeante anarchiste devenue ministre éphémère de la république ! Malgré l’offensive immédiate des troupes de Franco, elle trouvera le moyen de s’appuyer sur l’immense mouvement des femmes pour imposer le droit à l’avortement et instaurer un véritable système de sécurité sociale et solidaire.

Une femme de convictions et un cinéaste irrévérencieux nous parlent d’une aventure humaine jamais renouvelée. Un travail d’équipe dans lequel les clichés sur l’anarchie sont ensevelis.

Jean-Michel Rodrigo fait partie de ces cinéastes qui savent mettre en scène avec respect, émotion et délicatesse les moments de l’Histoire où les humains s’engagent sur les chemins de la fraternité.

La caméra de Marina Paugam dépasse toujours le simple constat de la misère pour aller à la recherche de la dignité, individuelle et collective. Elle sait mettre en valeur le courage des plus pauvres lorsqu’ils décident de bousculer l’ordre établi et rêver à voix haute d’utopie simple, concrète, immense !

Ce documentaire donne à voir celles et ceux qui ramassent les drapeaux à terre pour les brandir bien haut. En opposition résolue à la désespérance ambiante, il est question d’amour et de liberté, d’imagination et d’éducation. De création et de sensibilité, de femmes…

Portfolio