Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme.


 
 
Accueil > L’association > El Triangulo Azul, les antifascistes espagnols à

Ils furent les premiers déportés de France , ils arrivent au camp de Mauthausen (Haute Autriche) dès le 6 août 1940 et ne seront libéré, pour les 2000 survivants que le 5 mai 1945.
Leur histoire est une histoire de résistance collective, de solidarité au-delà de la souffrance et de l’innommable.

Lundi 21 & mardi 22 novembre à 20h00
5 passage Louis Philippe – Paris 11ème – métro Bastille
Réservation : festival@zorongo.com – 01 48 28 79 90 – www.festivaldonquijote.com
Tarif : 22€ - Tarif réduit et groupes adultes (10 personnes) : 17€ -

.

El Triangulo Azul

Mise en scène : Laila Ripoll Interprétation : Manuel Agredano - Elisabet Altube - Marcos León - Mariano Llorente - Antonio Sarrió - Ángel Solo- Jorge Varandela Musiciens : Carlos Blázquez. Carlos Gonzalvo. David Sanz

Récit de la survie grâce à la musique et à la danse des Républicains Espagnols, arborant le triangle bleu des apatrides, en déportation au camp de Mauthausen.

C’est le récit d’une intrigue angoissante et d’un cabaret grotesque dans le souvenir d’un sous-officier nazi qui s’attarde sur les aventures risquées de ces espagnols qui ont sorti du camp des photos qui ont servi à incriminer des dirigeants nazis au procès de Nuremberg et sur la façon singulière dont ce groupe a eu l’autorisation, dans un tel enfer de monter une revue musicale. Le crematorium, la cheminée, l’escalier de 186 marches, les barbelés électrifiés, sont représentés à travers une danse chotis, un extrait d’opérette zarzuela, un pasodoble, une danse habanera. La violence des dessins Caprices de Goya et du poème le rêve de la mort de Quevedo, apparait dans une bouleversante symbiose avec la violence et la mort régnant dans le camp d’extermination, où ces espagnols, 6000 républicains exilés en France en 1939 puis livrés à l’Allemagne en 1941 comme apatrides, ont néanmoins trouvé une espérance de vie par le biais de l’humour et où ils donnèrent un exemple de bravoure et de solidarité.

Prix National de littérature dramatique 2015 (Espagne) - Prix MAX 2015 : Meilleur auteur.
Partenaires : Ministerio de educación, cultura y deporte

25ème Festival Don Quijote
Lundi 21 et mardi 22 nov. 2016 à 20h00- Théâtre Café de la Danse –Paris 11

Portfolio
Plaque en l'honneur des antifascistes espagnols déportés Carte anniversaire faite au camp de Mauthausen le 6 janvier (...) Composition de Mila