Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme.


 
 

Suite en 27 fragments dédiée aux résistants du passé, du présent et du futur. Sortie le 18 août 2014.

.

L’idée de résistance est une donnée puissante de l’histoire de l’humanité. La musique aussi.

La trajectoire musicale de Tony Hymas, riche en couleurs et en rencontres révèle au premier plan une forme d’histoire populaire dont la musique serait le récit dynamique. Le pianiste britannique a partagé des histoires avec des Indiens d’Amérique ou mis en musique la Commune de Paris. Tony Hymas est avant tout un créateur soucieux de la qualité du monde.

Chroniques de résistance est une aventure musicale issue de multiples rencontres.
Une histoire dédiée aux résistants du passé du présent et du futur, qui prend racine en 1940 et, à partir d’événements choisis, cherche, non à être exhaustive, mais à en saisir la puissance tragique ou poétique, la détermination, et les incidences sur notre monde actuel.

Musique, textes et chansons se mêlent pour nous raconter par la poésie de René Char, celle de Robert Desnos ou d’Armand Gatti, par les paroles de Sylvain Girault ou Serge Utgé-Royo, les intentions de John Holloway, Barney Bush ou David Miller, autant d’épisodes souvent oubliés ou écartés du grand roman national : la présence des étrangers dans les maquis ou les armées de la France Libre, grands oubliés de la victoire à laquelle ils ont pourtant tant contribué et parmi eux, cette présence capitale de milliers d’Espagnols qui continuaient une guerre contre le fascisme, commencée plus tôt chez eux, tel Francisco Vidal Ponzán et son extraordinaire réseau ou encore ces autres Espagnols de la Nueve qui entrèrent dans Paris le 24 août 1944, le maquis limousin de ce résistant hors normes que fut Georges Guingouin, l’action déterminante des femmes Marianne Cohn, Germaine Tillon, Suzet Chevet, Olga Bancic, la Libération contrariée et ce qu’il nous reste à parcourir.

Tony Hymas a réuni pour ces Chroniques de résistance un orchestre, un « band », ou une bande pour être au plus près de ce compagnonnage composé de musiciens, acteurs, chanteurs. Nous vous en présentons 2 extraits :

Souvenir de ponzan
IMG/mp3/souvenir_de_ponzan.mp3

Souvenir de Ponzan, dit François Vidal (Tony Hymas - Serge Utgé-Royo / édit. musicales nato)

La Nueve
IMG/mp3/la_nueve.mp3

Citation : Raymond Dronne - Fermin Pujol (Tony Hymas / édit. musicales nato)


Soit le trio Journal Intime avec le saxophoniste basse Fred Gastard, le tromboniste Matthias Mahler et le trompettiste Sylvain Bardiau, le saxophoniste baryton François Corneloup, le batteur Peter Hennig, la chanteuse Elsa Birgé, la slammeuse Desdamona et les acteurs Nathalie Richard et Frédéric Pierrot.

Les illustrateurs Jeanne Puchol, Sylvie Fontaine, Vincent Bailly, Vaccaro, Daniel Cacouault, Stéphane Levallois ont rejoint l’ensemble pour prolonger la rencontre dans le livret de 148 pages.

Éditions musicales nato, sortie le 18 août 2014.