Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme.


 
 
Accueil > Documents et pédagogie > Écoles, pédagogie > 23 février 2017 La Nueve au Lycée Marie (...)

Une journée organisée avec panache et maitrise de la part de professeures motivées. Les élèves de 12 classes se sont succédés, en trois projections, pour lever le voile du silence sur l’entrée de la Nueve dans Paris le 24 août 1944.

.

Le 23 février 2017, les professeures d’espagnol du Lycée Marie Laurencin à Mennecy ont organisé, une journée sur la présence des antifascistes espagnols dans la 2e Division Blindée commandée par le général Leclerc et plus particulièrement sur la 9éme compagnie du 3e régiment de marche du Tchad, nommée La Nueve puisque la langue officielle y était l’espagnol.

Alberto Marquardt, réalisateur du film La Nueve, nous a fait le plaisir et l’amitié de nous consacrer toute sa journée. Ainsi Alberto, Aimable et Véronique ont investi l’espace de la salle polyvalente du lycée, dès 8h30. Les élèves des premiers cours étaient déjà là, secouant la torpeur de la nuit.
Première projection de La Nueve, ces oubliés de l’Histoire, suivie d’un débat avec les élèves et les professeurs.

Au cours de cette journée deux autres projections ont eu lieu, chaque fois de nouveaux élèves, de nouvelles questions. Beaucoup ont exprimé de la surprise devant de tels événements jamais abordés dans les livres d’histoire utilisés par l’éducation nationale. Ils étaient face à une partie de l’histoire totalement méconnue à la plupart d’entre eux. Et bien que timidement, les lycéens étaient poussés par la curiosité et l’envie d’en savoir plus sur le parcours de ces hommes, si touchants. Beaucoup de jeunes ont remarqué combien, les deux témoins, au crépuscule de leur vie, avaient conservé intact leur idéal de liberté.

Ils voulaient savoir :

  • D’où venaient de pareils phénomènes capables de risquer leur vie pour leurs idées ?
  • Comment se faisait-il également que la France fut si peu accueillante envers cette population fuyant la mort programmée par les machines de guerre et en proie aux poursuites des fascistes ?
  • Pourquoi les puissances comme La France et l’Angleterre avaient finalement décidé de laisser « crever » la république démocratiquement élue ?
  • Pourquoi Franco fut le seul dictateur à rester en place à la fin de la Seconde Guerre mondiale ?
  • Pourquoi ces « héros » de la Libération n’avaient pas pu rentrer chez eux et retrouver leur famille ?
  • Pourquoi ils avaient mené une existence aussi modeste ?
  • Pourquoi les puissances occidentales, États-Unis, Angleterre et France en tête, avaient finalement pactisé avec le gouvernement autoritaire de Franco et s’étaient servi de l’Espagne comme base militaire et alliée dans la période connue sous le nom de « Guerre froide » contre le bloc soviétique ? [1].

Ils ont également voulu connaître les motivations d’Alberto Marquardt à réaliser ce film. Alberto, qui est un réfugié argentin ayant fui la dictature de Videla, [2] expliqua son regard d’homme libre sur l’histoire de la société, ses relations étroites avec l’Espagne sa compagne étant espagnole et ses enfants également mais aussi sa sensibilité de cinéaste, son envie de laisser traces de ces hommes et ces femmes qui, de par le monde, s’élèvent contre l’injustice et pour la fraternité.

Dans la salle les professeurs ont disposé l’exposition pédagogique avec des affiches et des poésies écrites tantôt par de grands noms de la poésie tels : Lorca ou Machado, tantôt par des poètes anonymes et humbles durant la révolution espagnole. Les photos des hommes de la Nueve étaient accrochés en hauteur tout autour de l’agora, ce qui donnait un effet très impressionnant à leur regard.

Merci à Céline Vézinaud, Carine Chevalier, Catherine Guèble et à tous les professeurs et les élèves qui ont mis beaucoup d’attention à regarder le documentaire et de la curiosité de nous écouter.

Bravo à ces professeurs qui ont déployé tant d’énergie pour organiser l’emploi du temps de 12 classes sur une journée afin que ce film soit vu par près de 450 élèves au total. Nous en sommes restés ébahis et admiratifs.

Notes

[1(1947-1989, La guerre froide crée un monde bipolaire qui oppose pendant plus de 40 ans deux blocs de pays :
Le bloc occidental : Etats-Unis + Europe occidentale + Japon + nombreux pays dépendants ou alliés.
Le bloc de l’est (communiste) : URSS +démocraties populaires de l’Europe de l’est + Chine (Mao Zedong 1949) + Cuba (Fidel Castro et Che Guevara) + nombreux pays dépendants ou alliés)

[2((1925-2013), Il était le cerveau du coup d’Etat militaire qui a instauré la pire dictature qu’ait connue l’Argentine (1976-1983). À la tête d’une junte représentant les trois forces armées, Videla a remplacé à la présidence de la République Isabel Peron, la veuve du général Juan Domingo Peron, mort en 1974)